Author Topic: Masochisme et lecture  (Read 59670 times)

0 Members and 1 Guest are viewing this topic.

Offline alaiya

  • Cynois
  • ***
  • Posts: 121
  • Gender: Female
    • View Profile
    • le blog du chantier! ^^
Masochisme et lecture
Rien à voir.

Quoique.

Je pourrais vous causer de ma très cordiale aversion pour "le Rouge et le Noir" de Stendhal que j’ai pourtant lu en intégralité. Trois fois. Sur trois années consécutives. Je pourrais vous décrire l’espoir qui m’a taraudée à chaque tentative de trouver pourtant dans cet ouvrage quelque raison pour justifier de son statut de classique. Je pourrais me lancer dans une argumentation longue comme un jour sans cigarette pour tenter de vous faire comprendre à quel point ce roman ne m’a pas touchée. Je pourrais… mais je n’en ferai rien. Parce que, comme je l’ai dit… Rien à voir.

Masochisme donc. Je suis là. Devant mon écran en train de rédiger ce billet pour inaugurer cet espace “bloggositoforumien” que Nao m’a très amicalement mis à disposition. Et de façon tout à fait désintéressée qui plus est. Bien entendu. Pensez donc, ce n’est pas comme si la plate-forme était en développement et avait besoin d’être testée, n’est ce pas ?
Oui, masochisme parce que non contente de modérer deux forums, d’être en retard de quinze jours au minimum dans mes réponses aux mails et divers messages privés, de rédiger le prochain chapitre d’une fanfiction ayant atteint à ce jour la taille respectable de 450 000 mots et toujours pas terminée, d’alimenter le blog dédié au susdit pavé, d’apporter ma modeste contribution au fandom par le biais des relectures et corrections dispensées à qui me le demande, d’avoir ouvert (inconsciente !) un Livejournal la semaine dernière… j’ai accepté de participer à cette aventure-là. Aussi.


Et comme je n’ai pas envie qu’on me supprime trop vite ma roue, le cobaye que je suis a donc décidé de se lancer dans la rédaction de son premier article en prenant pour sujet un propos hautement original dont je détiens de fait l’exclusivité, à savoir le dernier livre que j’ai lu.Pennac. Daniel de son petit nom. “Chagrin d’école”. Je le confesse, il s’agit du premier livre de cet auteur que je lis. Ce n’est pas pourtant pas faute d’avoir été souvent soumise à la tentation par le biais des chaudes recommandations qui m’en ont été faites mais j’ai indûment attendu les dernières fêtes de Noël pour me faire offrir ce livre.

Les prix littéraires, généralement, ce n’est pas franchement mon truc. A l’exception de quelques romans – souvent anciens – les “prix” que j’ai eus sous les yeux ont généralement généré chez moi un ennui mortel en lieu et place d’un enthousiasme débordant.
Pour tout dire, je m’attendais à un “Temps des secrets” bis en voyant le quatrième de couverture et en lisant les divers articles qui ont été consacrés à ce livre. Et en vérité… cela commence effectivement sur la même tonalité. Très pagnolesque quelque part et de fait, pas du tout désagréable. Ca sent la poussière, la colle Cléopâtre, la craie, le vieux bois… un humour fort gouleyant en plus. Je découvre Pennac et son style m’enchante.
Très vite deux axes se détachent néanmoins du livre, à savoir la perception du cancre par l’auteur qui en a lui-même été un et ce qui s’apparente, il faut bien l’avouer, à un essai sur l’enseignement actuellement dispensé dans notre pays. J’avoue être demeurée circonspecte sur le fond de ces deux thématiques.
La première m’a laissé un petit arrière goût de complaisance envers le cancre. L’intention de l’auteur est on ne peut plus louable, c’est évident, et défriche considérablement le terrain sur ce qu’est le cancre et surtout ce qu’il ressent. J’ai d’ailleurs intégré un point de vue que je ne connaissais pas à ce sujet et veux bien croire que cette position n’a rien qui puisse être enviée et recèle un lot de souffrances considérables. Et pourtant… en tant qu’ancienne bonne élève, je ne parviens pas à m’attacher à ce portrait du cancre. Il m’est difficile d’éprouver une empathie totale pour celui du fond de la classe, peut être parce qu’il n’est pas à ce point la victime que l’auteur décrit et se pose en bourreau plus souvent qu’à son tour, peut être aussi parce que le cancre a été de façon quasi systématique pour moi celui qui me pourrissait la vie par des moqueries incessantes et un mépris tenace. Je n’ai pas gardé de souvenir de cancre aimable au sens premier du terme. Aussi, de ce point de vue, l’auteur est bien gentil… Mais ne m’a pas convaincue.

La seconde thématique m’a quelque peu ennuyée. A mon sens, je pense que si les membres de l’éducation nationale ont très certainement retrouvé dans le propos nombre de repères qui leur sont familiers, il n’en est pas de même pour des lecteurs détachés de ce monde-là. Le raisonnement est intéressant, pose des questions quant à l’appréhension que le professeur a de ses élèves dans toute leur diversité et l’évolution de la société, mais lorsqu’on n’y baigne pas, il reste difficile de se forger une opinion tout à fait objective. J’en retire une idée un peu naïve du sacerdoce d’enseignant mais d’un autre côté, il me semble tout de même que l’auteur a aimé passionnément ce métier et y a injecté une formidable énergie constructive. C’est juste que… je n’ai pas l’impression que tous les membres du corps enseignant soient dotés d’une telle abnégation. Dommage d’ailleurs. Si tous présentaient un profil aussi fabuleux, nul doute que l’école serait le lieu où tous iraient en chantant, dans la joie et la bonne humeur.


Bref. Au global, j’ai néanmoins beaucoup aimé ce livre. Pour son style. Son humour. Sa construction. Les quelques notes de recul salvatrices qu’il recèle également. Pennac, je ne connaissais pas… mais je crois dans ma prochaine liste de courses figureront les “Malaucène”. Pour le plaisir de retrouver cet amour de la langue française.
« Last Edit à 22h28 »

Offline Nao/Gilles

  • Admin
  • *****
  • Posts: 10433
  • Gender: Male
    • View Profile
    • Cynacittà @ noisen
Wahh, une fonte Verdana dans les blogs, ça fait bizarre... :^^;:
Je pensais que tout le monde aimait Georgia, moi :p
Tu veux que je donne la possibilité de choisir sa fonte une fois pour toutes ?
Masochisme donc. Je suis là. Devant mon écran en train de rédiger ce billet pour inaugurer cet espace “bloggositoforumien” que Nao m’a très amicalement mis à disposition. Et de façon tout à fait désintéressée qui plus est. Bien entendu. Pensez donc, ce n’est pas comme si la plate-forme était en développement et avait besoin d’être testée, n’est ce pas ?
Bah, j'ai déjà d'autres testeurs tu sais... Et moi-même je teste énormément tout seul... En fait j'ai surtout besoin de voir d'autres bloggueurs "dans le contexte", obtenir des retours sur ce qu'il faudrait ajouter, ce qui paraît naturel à un bloggueur sans l'être pour un forumeur, etc...
Quote
Oui, masochisme parce que non contente de modérer deux forums, d’être en retard de quine jours au minimum dans mes réponses aux mails et divers messages privés, de rédiger le prochain chapitre d’une fanfiction ayant atteint à ce jour la taille respectable de 450 000 mots et toujours pas terminée,
Ca va s'appeler comment ? Le Noir et le Rouge ?
Quote
d’alimenter le blog dédié au susdit pavé, d’apporter ma modeste contribution au fandom par le biais des relectures et corrections dispensées à qui me le demande, d’avoir ouvert (inconsciente !) un Livejournal la semaine dernière… j’ai accepté de participer à cette aventure-là. Aussi.
Tu peux aussi arrêter au bout de 2 billets, comme l'on fait certains beta-testeurs :p Je veux dire, tu n'as aucune obligation... :^^;:
Quote
Et comme je n’ai pas envie qu’on me supprime trop vite ma roue, le cobaye que je suis a donc décidé de se lancer dans la rédaction de son premier article en prenant pour sujet un propos hautement original dont je détiens de fait l’exclusivité, à savoir le dernier livre que j’ai lu.
J'ai centré l'image, pour que tu voies comment on fait ;)
Il y a aussi align=left ou align=right si tu veux placer une image à côté du texte.
Quote
Pour le plaisir de retrouver cet amour de la langue française.
Toi aussi, tu lui rends un bel hommage, à la langue :)
« Everyone knows rock attained perfection in 1974. It's a scientific fact. »

Offline alaiya

  • Cynois
  • ***
  • Posts: 121
  • Gender: Female
    • View Profile
    • le blog du chantier! ^^
Quote
Wahh, une fonte Verdana dans les blogs, ça fait bizarre...
Je pensais que tout le monde aimait Georgia, moi
Tu veux que je donne la possibilité de choisir sa fonte une fois pour toutes ?
Ben figure toi qu'au début, j'avais mis Georgia... et j'ai été choquée par le résultat. Alors, bon, peut être qu'aussi j'aurais pu réduire la taille de la font  :^^;:

Par ailleurs, je suis habituée au Verdana que j'utilise sur Blogger ;)
Donc, oui, si tu peux mettre un système avec une utilisation par défaut, je suis preneuse^^
Quote
Bah, j'ai déjà d'autres testeurs tu sais... Et moi-même je teste énormément tout seul... En fait j'ai surtout besoin de voir d'autres bloggueurs "dans le contexte", obtenir des retours sur ce qu'il faudrait ajouter, ce qui paraît naturel à un bloggueur sans l'être pour un forumeur, etc...
Non mais en fait, ça m'intéresse beaucoup de participer! Justement, étant à la fois habituée des fora et des blogs, on peut avoir des échanges très constructifs.
Quote
J'ai centré l'image, pour que tu voies comment on fait
Il y a aussi align=left ou align=right si tu veux placer une image à côté du texte.
Oki, bien noté.
Quote
Toi aussi, tu lui rends un bel hommage, à la langue
Merci c'est gentil. On fait c'qu'on peut après une semaine de taf  :^^;:
Quote
Ca va s'appeler comment ? Le Noir et le Rouge ?
Nan mais rigole pas hein... Le bouquin de Stendhal m'a vraiment traumatisée  :ph34r:

Offline Nao/Gilles

  • Admin
  • *****
  • Posts: 10433
  • Gender: Male
    • View Profile
    • Cynacittà @ noisen
Par ailleurs, je suis habituée au Verdana que j'utilise sur Blogger ;)
Donc, oui, si tu peux mettre un système avec une utilisation par défaut, je suis preneuse^^
Okette c'est noté.... Le souci c'est juste que j'ai peur que les gens choisissent n'importe quoi comme fonte......... :^^;: Au mieux, je donnerai le choix entre les grands classiques, quoi.

Au fait, pour rappel -> si tu veux changer la couleur de l'écran c'est dans "Mon Cyna" dans la sidebar. Si tu veux changer les graphismes (logo 50x50 JPG pour la catégorie générale, et logo 740x160 JPG pour la bannière), pour l'instant il faut me les envoyer par mail et me prévenir par PM !
Quote
Nan mais rigole pas hein... Le bouquin de Stendhal m'a vraiment traumatisée  :ph34r:
Moi c'est La huitième couleur (le premier livre du Disque-Monde) qui me fait souffrir... Ca fait des mois que je lis quelques pages tous les X jours, sans jamais réussir à finir le bouquin... J'en suis à la page 227 sur 260 environ... A chaque fois c'est mortellement ennuyeux. Du mal à croire que ça soit du même auteur que les suivants... :^^;:

1969 posts...... Année érotique...... Année de Space Oddity...... :classe:
« Everyone knows rock attained perfection in 1974. It's a scientific fact. »

Offline Nao/Gilles

  • Admin
  • *****
  • Posts: 10433
  • Gender: Male
    • View Profile
    • Cynacittà @ noisen
Bon, c'est décidé ? Tu gardes ton blog sur LJ et tu laisses tomber celui-ci ? :p
« Everyone knows rock attained perfection in 1974. It's a scientific fact. »

Offline alaiya

  • Cynois
  • ***
  • Posts: 121
  • Gender: Female
    • View Profile
    • le blog du chantier! ^^
Bon, c'est décidé ? Tu gardes ton blog sur LJ et tu laisses tomber celui-ci ? :p
Tu disais?  :gnéhé:

Offline Nao/Gilles

  • Admin
  • *****
  • Posts: 10433
  • Gender: Male
    • View Profile
    • Cynacittà @ noisen
Oh tu sais, c'était pas une critique hein... C'était juste pour savoir si tu voulais effacer cette version-ci. :^^;:
« Everyone knows rock attained perfection in 1974. It's a scientific fact. »

Offline alaiya

  • Cynois
  • ***
  • Posts: 121
  • Gender: Female
    • View Profile
    • le blog du chantier! ^^
Oh tu sais, c'était pas une critique hein... C'était juste pour savoir si tu voulais effacer cette version-ci. :^^;:
Ben à moins que ça ne te prenne beaucoup de place, si c'est possible de le garder, j'aimerais bien^^

Offline Nao/Gilles

  • Admin
  • *****
  • Posts: 10433
  • Gender: Male
    • View Profile
    • Cynacittà @ noisen
No problemo...
Et ne te sens pas obligée de le mettre à jour, non plus.
C'est juste que comme à la base c'est un blog de test comparatif entre LJ et Cyna, si tu choisis LJ c'est pas la peine de le laisser en activité quoi ;)
« Everyone knows rock attained perfection in 1974. It's a scientific fact. »

Offline alaiya

  • Cynois
  • ***
  • Posts: 121
  • Gender: Female
    • View Profile
    • le blog du chantier! ^^
No problemo...
Et ne te sens pas obligée de le mettre à jour, non plus.
C'est juste que comme à la base c'est un blog de test comparatif entre LJ et Cyna, si tu choisis LJ c'est pas la peine de le laisser en activité quoi ;)
LJ, en fait, il y a une palanquée de trucs communautaires qu'on peut faire, mais à vrai dire, je trouve que c'est assez brouillon comme présentation de ce qui est disponible (en anglais qui plus est), j'ai du mal à y retrouver mes petits (et encore, je ne me plains pas, j'ai pris mon compte à temps, maintenant, on n'a plus le choix, les comptes gratos, c'est AVEC la pub^^)

Offline Nao/Gilles

  • Admin
  • *****
  • Posts: 10433
  • Gender: Male
    • View Profile
    • Cynacittà @ noisen
LJ, en fait, il y a une palanquée de trucs communautaires qu'on peut faire, mais à vrai dire, je trouve que c'est assez brouillon comme présentation de ce qui est disponible (en anglais qui plus est),
Je pense qu'ils ont beaucoup plus de fonctionnalités que cyna.fr... Mais que c'est lent, compliqué, et qu'il y a moyen de faire différent.
Quote
j'ai du mal à y retrouver mes petits (et encore, je ne me plains pas, j'ai pris mon compte à temps, maintenant, on n'a plus le choix, les comptes gratos, c'est AVEC la pub^^)
Tu peux me donner l'URL d'un compte avec de la pub ?
« Everyone knows rock attained perfection in 1974. It's a scientific fact. »

Offline Damien

  • Cynois
  • ***
  • Posts: 794
  • Gender: Male
  • ▃ ▅ ▆ ▇ ▆ ▇ ▅ ▃
    • View Profile
Allez, petit tour d'horizon de mes récentes lectures thrillers-maso :Reclus dans son univers composé de vide et d'introspection zen , Nathan Love, séduisant profiler américain, est prié de quitter sa retraite. Une série de très mystérieuses disparitions s'enchaînent aux quatres coins du monde. Elles sont jeunes, belles, multi-diplômées et très proches des grands de ce monde. Toutes ces créatures oeuvraient dans un but pacifique et lucratif, mais lequel ? sans aller jusqu'à l'utopie, les naïades complexifièrent les motifs de leur disparition : meurtres ? enlèvements ? Le tout à 1 mètre de témoins sans qu'ils ne voient quoique ce soit ! Aucune rançon n'est réclamée, aucun groupe ne revendique ces événements... Pendant ce temps, une ancienne connaissance de Nathan est en danger.

Suite directe de "Le Dernier Testament" (Prix de la littérature policière 2005), cet ouvrage trépidant et dépaysant embarque le lecteur vers de multiples pistes qui se diluent vers d'autres sphères vertigineusement hautes. Ce thriller met en exergue les multiples conséquences de la mondialisation et comblera les afficionados du complot et du secret d'état.

-----

Marre des pervers serial-killers ? Que diriez-vous d'une bombe-killeuse ?
Quote
Gretchen Lowell est une beauté fatale. Au sens littéral. L'inspecteur Archie Sheridan a traqué pendant dix ans cette redoutable tueuse qui a fait plus de 200 victimes. Il connaît bien ses méthodes, gravées en lui pour toujours - sa poitrine porte la cicatrice en forme de coeur que Gretchen a dessinée avant de lui administrer une injection mortelle.
Personne ne sait pourquoi elle l'a ranimé. Ni pourquoi elle a appelé les secours, et les a attendus calmement, provoquant ainsi sa propre arrestation.

Deux ans plus tard, Gretchen est en prison mais Archie n'est pas libre pour autant. Seules ses pilules lui permettent de tenir, rien ne sera plus jamais comme avant. Et la relation malsaine qu'il entretient avec son ancienne tortionnaire le trouble bien plus qu'il ne veut se l'avouer...

Quand un nouveau serial killer survient, l'inspecteur est rappelé sur le devant de la scène. Mais cette fois pas de tête-à-tête entre Archie et le tueur, car une jeune journaliste passionnée est de la partie - tout comme Gretchen, qui, tapie dans l'ombre de sa cellule, est plus dangereuse que jamais...
Mes prévisions se sont avérées exactes quant au rôle de Gretchen dans cette enquête. La vilaine fifille à son maso d'Archie >) ... ce n'est pas tant l'identité du tueur qui est pertinente dans ce livre mais la manière dont les fils se dénouent autour des persos pour voir qu'on peut se la jouer sain d'esprit... sans l'être pour autant.

----
Quote
1830. Landor est un vétéran de la police de New York, désormais à la retraite. Personnage complexe, usé par les années de service et des tragédies personnelles, il répond à l'appel des autorités de l'académie voisine de West Point lorsque la dépouille d'un élève officier, retrouvé pendu, est atrocement profanée. Landor accepte de mener l'enquête et prend pour assistant un élève de West Point sombre et tourmenté nommé Edgar Poe. C'est le début d'un terrible voyage au coeur des ténèbres pour les deux hommes qui, lancés sur la piste d'un tueur aussi terrifiant que machiavélique, devront affronter leurs propres démons, alors que l'académie entière est prête à basculer dans la folie.
On y entre comme dans du beurre. On sourit aux fines répliques que s'échangent les protagonistes. on hume les odeurs, on entend les bruits. Cette facilité à se projeter dans l'univers décrit m'évoque furieusement :A lire !

-----
Quote
Trois secrets. Deux femmes. Un Graal. Juillet 1209 : Dans la cité de Carcassonne, Alaïs, dix-sept ans, reçoit de son père un manuscrit qui, prétend-il, recèle le secret du Graal. Bien qu'elle n'en comprenne ni les symboles ni les mots, elle sait que son destin est d'en assurer la protection. Elle doit, au prix d'une foi inébranlable et de grands sacrifices, préserver le secret du labyrinthe, secret issu des sables de l'ancienne Egypte voilà plusieurs milliers d'années. Juillet 2005 : Lors de fouilles archéologiques aux environs de Carcassonne, Alice Tanner trébuche sur deux squelettes. Dans la grotte où gisent ces ossements, elle découvre, gravé dans la roche, un langage ancien, qu'il lui semble possible de déchiffrer. Elle finit par comprendre, mais trop tard, qu'elle vient de déclencher une succession d'événements terrifiants. Son destin est désormais lié à celui que connurent les Cathares, huit siècles auparavant.
Mais quel dommage ! Tant de descriptions franchement inutiles qu'on en perd le fil de l'histoire ! J'aime bien les thrillers historiques mais celui-ci perd son temps à nous coller une ambiances avec 100 pages de trop ! Quel gâchis ! Je reprendrais la lecture une autre fois, les chapitres entiers sur une fille qui part se promener vers une clairière ou sur son cheval, faut pas pousser !

-----Tomes 1-30 : Début sympa, 2-3 persos attrayants (Jiraya et le manipulateur des ombres) mais la trame est trop trop shônen, comprendre par là destinée aux 8-12 ans... le héros est à claquer et le second arc lourdissime. End of the story.

-----Tomes 1-23 : Un excellent shônen qui prend aux trips, notamment entre les volumes 7 et 20. Après quoi se dessine le second arc avec un demi-tome de pause avant de repartir sur des montagnes russes ! Beaucoup de personnages charismatiques, essentiellement chez les capitaines de division dans la Soul Society. Mon coup de coeur mainstream de ce début d'année, de l'action à buter des tours !D's©
Life is a theater... Theater is everywhere...

Offline Damien

  • Cynois
  • ***
  • Posts: 794
  • Gender: Male
  • ▃ ▅ ▆ ▇ ▆ ▇ ▅ ▃
    • View Profile
Un peu de Bit-lit pour changer ...
Quote
Je m'appelle Jaz Parks. Mon patron, Vayl, est né en 1744 en Roumanie, où il est... mort. Entre les mains de son épouse, qui plus est. Une vampire. Mais c'est de l'histoire ancienne.
Pour l'heure, Vayl travaille à la CIA, où il exerce son plus grand talent... celui d'assassin. Moi ? Je l'aide. Évitez de me traiter d'assistante, ou je vous en colle une.
Vayl et moi devons éliminer un chirurgien esthétique de Miami lié au terrorisme. Mais notre mission se complique lorsqu'on découvre qu'il est de mèche avec un salopard aux pouvoirs surnaturels capables de mettre l'Amérique à genoux...
Amusant. Les répliques sont fines, ironiques, vulgaires et/ou percutantes. Très simple à lire. Pour l'instant, rien de révolutionnaire ni de palpitant mais on sent que l'affaire est grosse... Quelques passages un peu lourdingues font néanmoins que cet ouvrage s'est doté d'un inconvénient de taille inversement proportionnel à celle de la trame narrative : son épaisseur. 400 pages. Alors que la moitié me semble suffisante... pour le moment...

En revanche, si ça me plait, je me ferais le tome 2 (sortie avril) : Jaz Parks mord la poussière.

D's©
Life is a theater... Theater is everywhere...

Offline Lionel

  • Cynois
  • ***
  • Posts: 2927
  • Gender: Male
    • View Profile
    • Cellio
Salut Damien,
Tu poursuis ici les critiques de tes lectures ?
Suite à celles sur Cynarhum, j'ai lu L'Evangile selon Satan et je viens juste de commencer Pig Island.

J'ai bein aimé L'Evangile selon Satan, surtout le début. Par contre, vers la fin j'ai été un peu déçu (peut-être le dernier tiers).

Pig Island, je ne peux pas trop en parler car je dois être à peine à la page 50 mais ça s'annonce pas mal.

Offline Damien

  • Cynois
  • ***
  • Posts: 794
  • Gender: Male
  • ▃ ▅ ▆ ▇ ▆ ▇ ▅ ▃
    • View Profile
J'ai bein aimé L'Evangile selon Satan, surtout le début.
La scène de l'autopsie est grandiose !
Quote
Par contre, vers la fin j'ai été un peu déçu (peut-être le dernier tiers).
Normal, c'est un jeu de dominos pour remonter au coupable n°1. Mais ça ne s'essouffle pas.
Quote
Pig Island, je ne peux pas trop en parler car je dois être à peine à la page 50 mais ça s'annonce pas mal.
Ah oui, attend de voir ses pérégrinations sur l'île et son choc et tu vas manger !

D's©
Life is a theater... Theater is everywhere...